À propos du cours Imaginaire et Mythologies…

septembre 21, 2007

Ce qu’il faut s’imaginer : nos pères, les Anciens, de tous les horizons, de toutes cultures, réunis autour d’un feu quelque part sur la terre des hommes, écoutant un aède chanter… Chanter  les amours de Psyché et d’Eros  (de l’amour et de l’âme);  la lutte d’Odin contre un loup géant, Fenrir, tellement vorace qu’il avalat le soleil; la quête d’Isis, éplorée, qui cherche à travers l’Égypte les morceaux du cadavre de son mari tué et dépecé sur les ordres de son frère jaloux, Seth;  l’audace de Prométhée volant une étincelle du feu divin pour la remettre aux hommes et le supplice qu’il dut subir en guise de représailles;  la faute de la première femme, Pandore, créée et parée par les dieux eux-mêmes puis offerte aux hommes avec son fameux coffret;  le châtiment de Cronos qui dévorait ses enfants; le long et périlleux voyage d’Ulysse, revenant de Troie vers son Ithaque et sa Pénélope adorée;  la fureur déchaînée de Médée  se vengeant  de l’infidélité de son époux…

Oui cela fait rêver et encore aujourd’hui ces histoires nous fascinent. Pourquoi en est-il ainsi? Comment expliquer leur survivance dans nos mémoires malgré le passage du temps et le désenchantement progressif du monde? La philosophe Hannah Arendt nous met sur la piste : «Aucune philosophie, aucune analyse, aucun aphorisme, aussi profonds qu’ils soient, ne peuvent se comparer en intensité, en plénitude de sens, avec une histoire bien racontée.» Les mythes nous émeuvent, nous surprennent, nous interpellent comme s’ils avaient le pouvoir de nous éclairer encore sur l’immensité de la condition humaine. D’où tirent-ils cette puissance d’évocation? C’est sans doute que les mythes ont à voir avec l’universel et disent, dans une langue poétique, avec des images et des symboles incomparables, l’Homme, son rapport aux autres et à sa société, sa place au sein de la nature, ils disent l’âme humaine et les sentiments complexes qui l’agitent, la nature elle-même, les origines et la fin à venir. Loin de n’être que des contes divertissants ou des légendes fantasques véhiculées par des esprits crédules, les mythes sont les fruits d’une longue élaboration orale et témoignent de cultures et de civilisations raffinées. De plus ils regorgent d’intuitions remarquables qui auront inspiré savants et artistes du passé et qui nous inspirent encore aujourd’hui.  Un Freud n’aura-t-il pas trouvé, par exemple, l’illustration de l’une de ses théories les plus célèbres, celle du complexe d’Œdipe, dans le récit tragique du héros éponyme?

 Le mythe? «La formidable et mystérieuse histoire de l’homme révélée et narrée par lui-même» dira Jacques Lacarrière. 

Le cours Imaginaire et Mythologies vous propose donc un voyage dans ces contrées fabuleuses du mythe mais aussi une réflexion critique sur les enseignements qu’il porte, sur la nature et le rôle de l’imaginaire dans nos sociétés. Voici les principaux thèmes qui seront abordés dans ce cours :

          La croyance, sujet d’actualité? Situation de la croyance à travers les âges : le passage du Cosmos au monde désenchanté.

          Qu’est-ce que l’Imaginaire? L’imaginaire au quotidien : le rêve et son interprétation. L’importance de l’imaginaire pour l’homme et sa société… (son expression dans la culture, les arts, la religion, la politique). L’imagination aliénante et ses pathologies.

          Les symboles et les mythes.  Le symbole? Une impasse ou un horizon pour la pensée? Origine des mythes.

          Études de quelques grands mythes et de leurs résurgences dans l’histoire : Prométhée, Ulysse, les monstres…

          Quelques grands mythes contemporains : la star ou lorsque la gloire confère à l’immortalité; les extra-terrestres; le retour de l’animisme dans l’écologisme… etc.

Quelques citations pour débuter la réflexion :

«L’irrationnel aurait moins de succès si on avait une éducation moins rationalisante. Quand une civilisation met à l’index sa part incompressible de rêve, de mystère et d’abandon, l’irrationnel se venge» dit Michel Lacroix, philosophe, pour expliquer l’engouement pour le fantastique et le retour de la religiosité à notre époque.

«La rêverie nous met en état d’âme naissante» Gaston Bachelard

«Lorsqu’un homme désire ardemment connaître, son premier effort sera d’imaginer ce que la vérité peut être» Charles S. Peirce

«Imagination is more important than knowledge» Albert Einstein 

Quelques suggestions de lecture et références:

– Jacques Lacarrière,  Au cœur des mythologies, coll. Folio, Gallimard, Paris, 2002

– Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles, Coll. Bouquin, Éditions Robert Lafont/ Jupiter, Paris, 1982

– Édith Hamilton, La mythologie, Coll. Marabout. Éditions Gérard et Co, Verviers, 1962.

– C.G  Jung, L’homme et ses symboles, Éditions Robert Lafont, Paris, 1964

– Jean-Claude Guillebaud, La force de conviction, Éditions du Seuil, Paris, 2005

Des liens à fréquenter :

www.mythorama.com

www.http://grenier2clio.free.fr/

www.mythologie.fr/   

Patricia Nourry

Publicités